mai 2013

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Catégories

« Note volée! | Accueil | Alors ... je continue! »

Commentaires

Gillou le Fou

@ cendres de temps
mon mail est [email protected] editions-heloisedormesson.com
ça répond toujours
quand j'ai envie...!:-)

ecaterina

Le même que Elisabeth.

Elisabeth Robert

Je te laisse deviner quel livre il me plairait de lire...;)
Bises.
E

Cendres de temps

Gillou j'ai mis mon adresse mail c'est la bonne. Sinon je peux vous contacter sur votre mail, mais cela ne répond jamais, donc c'est mieux que cela vienne de vous. Merci.

@Dahlia. Pour moi c'est toujours le même poème depuis que j'ai 11 ans! Un mystère. Un poème de Cocteau pourtant je savais dès cet âge, que c'était deux hommes ensemble dans un lit, un vieux et un jeune et cela ne me choquait pas et j'étais une petite fille qui n'avait aucun homme gay autour d'elle (je n'aime pas dormir la nuit contre ton cou car je pense à la mort laquelle vient si vite nous endormir beaucoup, je vivrais tu mourras, et c'est ce qui m'éveille, est-il une autre peur...). C'est un poème que je chuchote encore à l'oreille des beaux garçons endormis!
A part cela, Paul Eluard, depuis que j'ai 20 ans, Poésie ininterrompue.
Tel le hamster dans sa roue, tel le fantôme hantant la maison de sa vie passée, je suis prisonnière de ces deux poèmes.

Dahlia

Ah les trucmuches préférés... Il serait plus juste de dire que nous avons des choses que nous aimons, que nous délaissons par périodes et auxquels nous revenons plus tard. Les "préférés" peuvent changer selon l'état desprit et l'humeur...

Gillou le Fou

@ cendres de temps,
merci de me communiquer vos coordonnées
@Loïs,
@ E,
@ ecatarina, vous avez gagné le bouquin que vous voulez!
Comme cendres de temps
merci d'avoir joué
à plus
tard...

richard

mince, une fois de plus j'arrive trop tard.
Lois est une encyclomoteur vivante..surtout depuis qu'elle a reçu le prix poète pouet, elle.....:o))

Cendres de temps

A Léopoldine

Bonjour, ma Poupée, bonjour, mon cher petit ange. Je t’ai promis de t’écrire. Tu vois que je suis de parole.

J’ai vu la mer, j’ai vu de belles églises, j’ai vu de jolies campagnes. La mer est grande, les églises sont belles, les campagnes sont jolies; mais les campagnes sont moins jolies que toi, les églises sont moins belles que ta maman, la mer est moins grande que mon amour pour vous tous.

Ma Poupée, j’ai donné bien des fois, en pensant à vous, mes petits, des sous à de pauvres enfants qui allaient pieds nus au bord des routes. Je vous aime bien.

Encore quelques heures, et je t’embrasserai sur tes deux bonnes petites joues, et mon gros Charlot, et ma petite Dédé qui me sourira, j’espère, et mon pauvre Toto l’exilé.

A bientôt, ma Didine. Garde toujours cette lettre. Quand tu seras grande, je serai vieux, tu me la montreras, et nous nous aimerons bien; quand tu seras vieille, je n’y serai plus, tu la montreras à tes enfants et ils t’aimeront comme je t’aime. A bientôt.
Ton petit papa,
V.
Étampes, 19 août 1834.

Elisabeth Robert

ah voui tiens c'est dommage j'ai donné la réponse dans les commentaires au lieu de par mail et en plus je m'aperçois que Lois a fait la même bêtise!
Oupsss...!

Elisabeth Robert

Victor Hugo, les Contemplations.
janvier 1834 et Livre premier VII.

Voilà sinon bisous plein de microbes des Yvelines!!!:)

Loïs de Murphy

C'est un slam de Grand Corps Malade, intitulé :" Dans ma banlieue, ce n'est pas une réponse classe et bling-bling à un acte d'accusation", et c'est daté de 2007!
Oh ça va, on peut déconner, nan ? Bon, je dirais Victor Hugo, Réponse à un acte d'accusation, et pour l'année je suis une quiche, mais d'après le contexte je dirais 1834 ou 35-36. Ouais je sais, j'ai toujours été nulle avec les dates, désolée... (Mais je sais mettre des liens dans mes articles)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.